La RemiXerie

L’histoire de La RemiXerie

L’association a déposé ses statuts en octobre 2015, elle émane d’un collectif constitué un an plus tôt à l’initiative de Frédéric CHABARDES. Après une carrière dans la distribution, l’insertion socioprofessionnelle et la direction des services techniques d’un organisme HLM, il décide d’étudier le concept des ressourceries et la faisabilité d’une implantation sur la commune de Colomiers, ville où il a grandi.
Début 2015, il rencontre Michel JOLY qui deviendra le premier président de l’association. Tous deux développent ensemble le projet avant de rencontrer une troisième personne qui deviendra un des piliers de cette aventure.
En avril 2015 Bérengère HEINTZ PIQUEMAL les rejoint. Architecte et géobiologue de formation, elle a fondé Geohabitar, une entreprise de services dans le domaine de l’habitat. En parallèle elle mène des activités de sensibilisation à la protection de l’environnement et à la bio-construction. Durant deux années, elle a organisé la collecte de produits recyclables (Tetra Pak®), utilisés pour la construction écologique au Chili.
Dès le mois d’octobre 2015 un petit collectif d’un dizaine de personnes commence la collecte d’objets en tout genre pour constituer le stock de départ de l’association.
Durant 18 mois l’équipe affine son projet et se met en quête d’un local pour démarrer l’activité. Les porteurs de projet, Frédéric et Bérengère sont accompagnés dans le cadre du Parcours Adress par Etymôn pour mener à bien les différentes études.
En mars 2017 l’association signe une convention tri-annuelle avec la Mairie de Colomiers et prend possession de ses locaux au 22 bis, chemin de l’Echut à Colomiers. A la même date lors de l’assemblée générale, Patrick Poirier, déjà investi dans le tissu associatif local, prend la présidence de La RemiXerie.
Le 22 avril 2017 la boutique d’objets d’occasion ouvre au public, dès lors le projet devient la seconde ressourcerie de la métropole toulousaine.
En juin 2017, La RemiXerie embauche ses deux premiers salariés en contrats aidés. En juin 2018 ils signent un CDI.
Aujourd’hui l’association compte une trentaine de bénévoles actifs issus de milieux hétéroclites. Au sein de l’association chacun amène ses idées et ses savoir-faire et participe à son niveau au projet associatif.